Le groupe de rock finistérien défendait sur scène, cet été, les titres de son dernier album, Plates coutures. Certaines chansons, comme « Nous y sommes », apparaissent comme concernées, notamment par le sort réservé à la planète. Si les musiciens ont confiance en les jeunes générations, ils sont formels : « ça n'est pas en culpabilisants les individus que les choses changeront ». Rencontre dans le cadre du dernier Foreztival, dans la Loire, en août dernier.

Entretien réalisé avec la radio locale lyonnaise, Radio Pluriel.

Translate this for me please

    Other
    • Type: Podcast
    • 85.5 bpm
    • Key: Am
    Full Link
    Short Link (Twitter)