À L’ASSAUT DU POULPE

Il y a deux ans maintenant, en 2018, La Cucaracha est allée promener ses antennes en Argentine, pour creuser - entre autres - ce qui se cache derrière des projets extractivistes, en donnant la parole à celles et ceux qui s'y opposent. La série « À l’assaut du poulpe » est constituée de 5 épisodes. On y décortique des projets de mine, de fracturation hydraulique, de culture intensive de soja et d'autoroute avant de questionner la logique plus globale qui relie entre eux ces projets. Et aussi ce qui rassemble les luttes qui leur mettent des bâtons de dynamite dans les roues.

Ces épisodes peuvent s'écouter indépendamment. Bon voyage !

#2 - LE FRACKING

Pour le 2ème épisode de cette série en 5 parties, on poursuit le voyage vers le Nord, dans la province de Mendoza, où après avoir lutté contre la méga-mine industrielle de San Jorge, la population découvre le fracking, cette nouvelle forme d'extractivisme du pétrole de schiste. C'est à Mendoza qu'on rencontre Luis, et à Uspallata Eugenia et Federico.

Merci à Gahi, Nico, Isis et Americo pour les voix françaises.

Lecture : extrait de « Potosi, el origen » d'Horacio Machado Araoz

Musiques : « Famatina », de Tosh et « La danza de los mirlos » de Los mirlos dans la compilation « Roots of chicha »

Glossaire :

Extractivisme : L'extractivisme consiste à extraire, directement dans le milieu naturel et sans retour vers lui, des ressources naturelles qui ne se renouvellent pas ou peu, lentement, difficilement ou coûteusement. Il peut s'agir de minerai mais également d'eau, d'organismes vivants ou de sources d'énergie. On peut donc parler d'extractivisme pour les moyens d'exploitation industrielle de la nature que sont la pêche industrielle, l'exploitation des forêts, les exploitations minières, les cultures agricoles intensives etc.

Fracking : Le fracking, ou fracturation hydraulique, est un procédé industriel consistant à fracturer la roche en injectant une solution chimique à très haute pression. Cette fissuration de la roche vise à recueillir du gaz naturel ou du pétrole dans des zones où l'extraction traditionnelle n'est pas possible. La composition des solutions chimiques injectées est la plupart du temps opaque, et les risques de pollution des nappes phréatiques sont importants, menaçant la santé des habitantes et habitants des zones fracturées.

Loi 7722 : Loi provinciale votée en 2007 par le gouvernement de la province de Mendoza sous la pression de la rue. Elle interdit l'usage des substances chimiques toxiques dans les exploitations minières, ce qui empêche de fait la plus-part des projets miniers dans la province. Cette loi et la lutte qui y a mené sont des références dans toute l’Argentine pour toutes les personnes qui luttent contre des projets extractivistes. Fin 2019, le nouveau gouvernement de la province a tenté de la modifier pour la rendre inopérante. Une nouvelle mobilisation massive l’a forcé à faire marche arrière.

Prochain épisode : le soja

Si vous faîtes partie d'une radio et que vous voulez diffuser un ou plusieurs de nos sons, envoyez-nous un mail !
>>> radio [point] lacucaracha [at] protonmail [point] com <<<

    Podcast
    • 90 bpm
    • Key: Bbm
    • © Creative Commons: Attribution, Noncommercial, Share Alike
    Full Link
    Short Link (Twitter)