Lancement de cursus dédiés à la création dans des écoles de cinéma (comme la Fémis en 2013), intégration de cours théoriques dans des programmes artistiques, publication de thèses spécifiques ou intermédiales : depuis quelques années, la série télévisée intègre le giron de l'université française et y acquiert le statut de véritable objet de recherche. Entretien avec Claudia Gutierrez, future doctorante, qui a récemment soutenu un mémoire sur la série musicale Glee.

Quelle forme prend la recherche sur les séries télévisées dans l’université française au tournant des années 2010 ? Vaste question, à laquelle il existe de nombreuses réponses. À défaut de prétendre les apporter toutes, nous vous proposons un retour d’expérience sur la recherche menée par Claudia Gutierrez au cours de ses deux années de Master international (entre Lille, Montréal et Francfort), de 2013 à 2015, au sujet de la série Glee et de ses rapports au musical hollywoodien : de l’élaboration de la problématique à la rédaction d’un mémoire de 100 pages, du début des investigations à la soutenance finale devant un jury, point de départ d’un projet de recherche doctoral aux enjeux élargis.

Comment s’est dessinée son idée de travailler sur une série télévisée ? L’université a-t-elle montré des signes de résistance vis-à-vis du médium télévisuel ? A-t-elle trouvé la distance adéquate pour porter un regard critique sur son sujet d’étude ? Comment a-t-elle constitué son corpus filmographique et bibliographique, sachant que la série était toujours en cours de création au moment où elle la traitait (le dernier épisode a été diffusé le 20 mars 2015 sur la Fox) ? Quel a été son processus de recherche et d’écriture du mémoire ? Autant de points d’interrogation auxquels a accepté de se mesurer Claudia en prenant appui sur son expérience personnelle.

    Podcast
    Full Link
    Short Link (Twitter)