De toutes les séries produites par Amazon jusqu'à présent, Transparent est celle qui a le plus défrayé la chronique et séduit à la fois critique et public. Son récit haut en couleur, qui relate le coming-out d’un père de famille septuagénaire transgenre à Los Angeles et ses répercussions sur les membres de sa famille, en fait certes une œuvre atypique oscillant entre rire et larmes ; mais mérite-t-elle autant d'éloges ?

La semaine dernière, nous nous penchions sur la politique d'Amazon en matière de séries. Au sein de son catalogue, une création se démarquait par son audace, sa vitalité et sa profondeur : Transparent, dont la première saison avait été mise en ligne le 26 septembre 2014. Dans l'attente d'une deuxième saison (annoncée pour 2015), nous vous proposons aujourd'hui de porter un regard critique sur cette série qui navigue entre comédie et drame, entre candeur et gravité, au risque, selon certains observateurs sceptiques, de virer « du portrait au sujet de société très prêt-à-penser », la créatrice Jill Soloway portant un regard « bien normalisant, [...] loin des passions que son approche intimiste promet à chaque épisode » (NECTOUX Gaspard, « Amazon, démocratie mollassonne », Cahiers du cinéma n° 706, déc. 2014, p. 55).

En compagnie de Marie et de Thomas Destouches (responsable éditorial d'Allociné), nous interrogeons le tempérament comique et « indépendant » de la série, mais aussi sa propension à aborder sans viser le choc frontal un sujet difficile : la quête d'identité d'une femme née dans le corps d'un homme, et à travers elle les interrogations de ses propres enfants pris dans le tourbillon d'une vie mouvante et inaboutie. Par son usage de flashbacks et de musique rétro, la série n'hésite en outre pas à brouiller les pistes sur l'époque dans laquelle elle s'inscrit, visant ainsi une portée universelle quitte à embuer notre perception.

Attention ! Ce podcast dévoile des éléments cruciaux de l'intrigue de la première saison de Transparent. Nous vous recommandons donc d'avoir vu celle-ci (bientôt disponible sur OCS) avant de l'écouter.

    Podcast
    Full Link
    Short Link (Twitter)