Le 30 octobre dernier, est paru aux Presses de Sciences Po un essai intitulé La question raciale dans les séries américaines. Celui-ci propose une étude sémiologique, sociologique, historique, esthétique de son sujet à travers huit analyses de scènes, chacune extraite d’une série américaine contemporaine : The Wire, Homeland, Oz, The Sopranos, Orange Is the New Black, Boss, Mad Men, et Nip/Tuck. L’objectif : décrypter la représentation du stéréotype racial dans une société américaine multiraciale.

Pour en discuter, ses deux auteurs ont accepté de répondre à nos questions : Olivier Esteves (maître de conférences en civilisation des pays anglophones à Lille 3) et Sébastien Lefait (maître de conférences en anglais à l’Université de Corse). Ensemble, nous débattons de la fonction utilitaire du stéréotype, de la « nécessité » d’aborder la question raciale dans les séries américaines (au risque d’imposer des quotas), du pouvoir d’influence et du devoir de représentativité de celles-ci, mais aussi de la légitimité des accusations de racisme auxquelles elles peuvent être soumises, sans oublier les solutions qu’elles peuvent laisser entrevoir à travers l’utopie.

    Podcast
    Full Link
    Short Link (Twitter)