Il y a près d'un an et demi, la première saison de House of Cards était mise en ligne sur la plateforme de SVOD Netflix. C'était l'occasion pour le podcast The World Series de s'interroger sur le nouveau mode de consommation introduit par l'entreprise américaine. Depuis, tous les médias généralistes ont les yeux braqués sur le moindre de ses mouvements et relaient chacune des informations la concernant de près ou de loin, quitte à ce qu'elle ne soit pas officielle.

Plutôt que de vous refaire l'article (tout est expliqué ici), nous avons choisi d'interroger l'évolution de notre rapport à Netflix, alors que se profile son arrivée en France. En février dernier, j'émettais quelques réserves sur l'accélération de la consommation induite par la mise en ligne de saisons complètes d'une seule traite. Marie, journaliste aux Inrocks, revient justement sur le binge watching et le traitement médiatique réservé au leader américain de la SVOD. Joël, abonné au service allemand Watchever, dévoile quant à lui les mécanismes et les limites de ce genre d'offre de catalogue.

Nous saisissons aussi l'opportunité de revenir sur quelques déclarations provocatrices que n'ont pas manqué de tenir les dirigeants de Netflix, Reed Hastings (le PDG) et Ted Sarandos (le directeur des programmes), au cours des derniers mois. Car qui dit Netflix dit polémique, et cette tendance ne risque pas de s'inverser avec l'arrivée programmée du service en France.

    Podcast
    Full Link
    Short Link (Twitter)